Alstom : 500 millions pour quelques bulletins de vote ?

François Hollande dans un TGV - Sud Toulousain

L’état va sortir le chéquier pour sauver le site Alstom à Belfort. Il va commander, sans passer par la SNCF qui n’en a pas besoin, 16 rames de TGV destiné aux lignes intercités.

Cette information du journal « Le monde » est particulièrement surprenante car il révèle que l’état est pour la double peine. Les erreurs de stratégie du groupe Alstom ont été importantes, l’état y a sa responsabilité bien sûr. Et maintenant, le contribuable va devoir payer ses manquements stratégiques par une dépense assez farfelue. « Le Figaro » confirme également l’affectation curieuse des rames qui sont prévues à l’achat.

Le détail de la transaction sera connu vers midi à la fin de la réunion entre l’état et l’entreprise à Belfort.

Bref, le gouvernement est bien en campagne électorale et ne veut pas revivre le fiasco de Florange mais a quel prix ?

Crédits photos : REUTERS/Julien Muguet

Le Sud Toulousain / PI

Be the first to comment on "Alstom : 500 millions pour quelques bulletins de vote ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*