Cintegabelle : informations et des–informations ?

Les budgets donnent souvent lieu à une joute verbale dans les conseils municipaux sur les perspectives, les taux, l’endettement ou la masse salariale. La vie normale d’une démocratie, mais donne aussi parfois une explication par voie de presse. Étude de cas : Cintegabelle

Dans son article du 20 avril titré  » Cintegabelle : Vôte du budget primitif : un effort solidaire », la dépêche du midi se faisait l’écho des décisions votées lors de la séance du conseil municipal . Il était évoqué une hausse de la pression fiscale de 3,5 % pour la taxe d’habitation. Cette hausse est justifiée par une baisse des dotations de l’état de 26.039€ précisément..

Surtout, en fin de l’article, il est précisé que les taux communaux de Cintegabelle sont inférieurs à ceux « des communes limitrophes comme Auterive, Beaumont, Lagardelle, Vernet, Venerque et Gaillac-Toulza « . Chacun pourra en juger garce au site collectivite.gouv.fr qui permet d’accéder aux données complètes de chaque commune et groupement.

Dans son compte rendu  » ce qu’il faut retenir du conseil de Cintegabelle »: l’opposition note : « Petit à petit, les réunions du conseil municipal se ‘normalisent’. Après une réunion un peu tendue en mars, celle du 12 avril a vu des discussions sérieuses, et pas (ou si peu) d’invectives. » mais relève également une hausse de la fiscalité de 39% en 8 ans.

cinte1 cinte2

Au-delà de ce compte rendu, l’opposition municipale a fait paraître, dans la même dépêche du midi, un article le 28/04/2016 titré « Cintgabelle : Budget : l’opposition précise » relevant des erreurs importantes dans le premier article: « en premier lieu, M. le maire argumente de la diminution de la dotation globale de l’État de 26 039 € en 2016 pour justifier d’une augmentation des prévisions de recettes fiscales de 978 338 € en 2015 à 998 822 € en 2016. Malheureusement en 2015, la prévision des recettes fiscales n’était pas de 978 338 €, mais de 942 465 €, soit une erreur de 35 873 €, ce qui fait que l’augmentation de l’impôt des Cintegabellois va couvrir deux fois la diminution de la dotation globale de l’État. «

Puis de rappeler que la fin de l’article comporte une grossière étourderie, nous dirons cela, concernant les taux d’impositions des « communes limitrophes » : Nous donnons ici simplement les taux d’imposition de chacune de ces deux communes, Cintegabelle : 15,28 %, 18,49 % et 118,47 % Gaillac-Toulza : 10,19 %, 7,73 % et 59,7 %. Ainsi, nous constatons que la fiscalité à Cintegabelle est près du double de celle de Gaillac-Toulza (85 %). «  relavant que les taux sont deux fois superieurs dpar rapport a certaines communes.

Le journaliste aurait-il dû relire et vérifier le communiqué fourni . Probablement …

Crédit Photo : DDM

Le sud Toulousain

A Propos Pierre ISRAEL

Rédacteur en chef du Sud Toulousain. Marcheur mais pas suiveur, indépendant mais pas indépendantiste . Chef d’entreprise et Maire dans la campagne du Volvestre (31)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *