Député à l'assemblée nationale - Sud toulousain

Comment voyez-vous votre futur(e) député(e) ? Épisode 1

Avec le début de la campagne de la primaire de droite et du centre, les atermoiements à gauche pour savoir qui, de Hollande, de Valls ou de Macron sera le candidat, les Français ont bien compris que l’élection présidentielle était maintenant sur les rails et que cette élection était importante pour notre avenir. Ce qu’une majorité d’entre eux n’a pas encore bien réalisé c’est que, quelques semaines plus tard, nous serons amenés à élire nos députés. Une élection également très importante puisque le Président de la République ne peut pas faire grand-chose s’il n’a le soutien du Parlement.
Sud Toulousain a donc interrogés des citoyens pour leur demander comment il voyait leur futur député ? Le premier que nous vous présentons est Monsieur Paul L. Eleveur à Rieux-Volvestre.

Selon vous le travail du député est-il très important ?
Je ne sais pas si je suis le plus à même à répondre a vos questions mais j’ai quelques idées claires concernant les députés. D’abord je vous dirais qu’ils sont trop nombreux. Plus de 500 je crois, c’est trop (en fait il y a en 2016 : 577 députés et 348 sénateurs NDLR). Ensuite, ils sont trop payés et ont trop d’avantages notamment au niveau de leur retraite ce qui fait que, la place étant bonne, ils ont tendance à s’y accrocher. Mais c’est vrai que leur travail est important, ils font les lois, contrôlent qu’elles sont appliquées, contrôlent le gouvernement, et c’est très bien ainsi.

Est-ce que le député représente bien le peuple qui l’a élu ?
Il est censé représenter le peuple mais je pense que dans beaucoup de cas ce n’est pas vrai. Comment voulez-vous d’abord que le peuple des électeurs s’y retrouve entre les cantons, les communautés de Communes, les circonscriptions. Je ne connais pas les limites de la Circonscription de mon député. Je pense qu’elle ne coïncide pas avec les frontières des communautés de communes. C’est une organisation trop complexe.
Ensuite je ne suis pas d’accord pour que le député soit aussi élu au Département ou à la Région ou éventuellement à la Présidence d’une communauté de communes. Le seul cumul qui me parait acceptable est la fonction de député avec celle d’un maire de commune moyenne c’est-à-dire en dessous de 30 000 habitants.
Pensez vous souhaitable que les électeurs puissent avoir un regard sur le travail de leur député ?
Je trouverais normal d’abord que le député soit proche de ses électeurs. Et pas seulement lorsqu’il est en campagne électorale !..
Je n’en connais qu’un seul qui n’est pas forcément la référence et mes souhaits sont évidemment par rapport à lui. Le député que je souhaite est un député qui travaille à l’Assemblée Nationale et qui rend compte régulièrement de son travail. Il peut le faire par des réunions publiques périodiques, par un petit journal ou par un Blog. Le député doit également savoir remonter au niveau national les problèmes qui se posent au niveau de sa circonscription. Je suis éleveur, j’ai de grosses difficultés et j’aurais trouvé normal que notre député se fasse l’avocat de notre profession.
Le député doit être au contact de ses électeurs. Non pas pour résoudre tous les problèmes particuliers qui lui sont soumis, même si parfois c’est nécessaire, mais pour se faire l’avocat de la population de sa circonscription, d’encourager les maires, de servir d’intermédiaire entre les habitants et les collectivités locale département ou région. Il faut que le député ait l’ambition de dynamiser son territoire.

Quel serait le « profil » de votre député idéal ?
Je le vois jeune mais pas trop, avec un peu d’expérience du milieu collectivités territoriales pour être en mesure de comprendre les problèmes. Je ne veux pas d’un professionnel de la politique qui aura envie de faire « carrière ». Je pense qu’il serait bien qu’il ait pratiqué voire même réussi dans une activité professionnelle privée. Enfin je souhaite qu’il ait le goût du contact humain, c’est essentiel.

Crédit Photo : Assemblée nationale

Propos recueillis par J.P.E pour SUD TOULOUSAIN

A Propos Jean-pierre ECHAVIDRE

Rédacteur du Sud Toulousain. Marcheur pour plus de démocratie, de transparence et de concertation dans les collectivités. Conseiller Municipal de MONTESQUIEU-VOLVESTRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *