Assemblée nationale - sud toulousain

Comment voyez-vous votre futur(e) député(e) ? Épisode 2

Avec le début de la campagne de la primaire de droite et du centre, les atermoiements à gauche pour savoir qui, de Hollande, de Valls ou de Macron sera le candidat, les Français ont bien compris que l’élection présidentielle était maintenant sur les rails et que cette élection était importante pour notre avenir. Ce qu’une majorité d’entre eux n’a pas encore bien réalisé c’est que, quelques semaines plus tard, nous serons amenés à élire nos députés. Une élection également très importante puisque le Président de la République ne peut pas faire grand-chose s’il n’a le soutien du Parlement.
Sud Toulousain a donc interrogés des citoyens pour leur demander comment il voyait leur futur député ? Celui que nous vous présentons aujourd’hui est Albert P. artisan maçon à Muret.

Etes-vous concerné par l’élection des députés ?
Je ne sais pas pourquoi vous me posez cette question mais je vais vous répondre très sincèrement. J’ai un peu plus de quarante ans et je n’ai jamais voté quelle que soit l’élection. Mais je vois le pays dans une telle situation que je me suis promis de voter pour les élections présidentielles, bien évidemment, mais aussi pour les élections suivantes. Je ne veux pas, par mon abstention, favoriser les extrêmes qu’ils soient de gauche ou de droite. J’ai eu tort dans le passé, je le reconnais, et j’ai compris que ma voix, ajoutée aux autres avait une grande importance.

Connaissez-vous le rôle des députés et pensez vous que ce rôle est important ?
Je crois connaitre à peu près le rôle du député. De lointains souvenirs d’école !.. Oui je pense que leur rôle est très important. Ils nous représentent dans beaucoup d’actes de la vie du pays et ils ont de grosses responsabilités. C’est pour cela que je ne veux plus confier ce genre de responsabilités à des gens en qui je n’ai pas confiance.

Comment voyez-vous le futur député
Puisque je vous ai dit que je serais sincère je vais l’être jusqu’au bout : il ne sera pas socialiste. Dans notre région on a tout donné au Parti Socialiste et à ses amis : villes, département, région, et l’on voit maintenant où cela nous a mené. Les promesses non tenues ont fini de discréditer le PS et même la gauche tout entière.
Je voudrais pouvoir voter pour un candidat qui sort de nos métiers. Quelqu’un qui a déjà travaillé, qui sait ce qu’est une petite entreprise, qui connait nos difficultés quotidiennes. Les paperasses en tous genres, tous les jours, les difficultés pour trouver un apprenti alors qu’on entend qu’il y a 25% de jeunes au chômage, les charges toujours plus lourdes et les journées qui s’allongent pour pouvoir boucler les fins de mois.

Qu’attendez-vous qu’il fasse pour vous de concret. ?
J’attends du nouveau député d’abord qu’il comprenne nos situations, c’est-à-dire qu’il vienne voir sur le terrain et qu’il prenne le temps d’écouter. Je ne pense pas spécialement à mes problèmes personnels, il y a surement plus malheureux que moi, je pense à tous ceux qui se sentent oubliés par les responsables politiques de tous bords. Il faut redonner la parole au peuple. Je ne sais plus qui dit cela mais en tous cas il a raison. Il faut que nous soyons, tous, à notre niveau, un peu plus responsables de notre propre vie, que l’on nous écoute et pas seulement une fois tous les cinq ans au moment des élections. Il faut que l’on nous donne les moyens de faire fonctionner nos petites entreprises, nos commerces et nos activités agricoles sans avoir sans cesse l’impression d’être des assistés à la recherche de subventions, de primes de tous ordres ou de réductions fiscales. Il faut simplifier tous les rapports avec les administrations, avec les banques qui doivent nous soutenir. Notre métier ne consiste pas à faire des dossiers ou a nous justifier pour tout et tout le temps.
Voila ce que j’attends du nouveau député : qu’il oriente les lois dans le sens de plus de responsabilité et plus de liberté pour tous les citoyens que nous sommes.

Si vous pouviez lui parler en direct quelle est la question que vous lui poseriez en premier ?
J’espère un jour avoir l’occasion de le rencontrer et de lui parler. J’ai deux interrogations aujourd’hui : la lutte contre le chômage car je m’inquiète beaucoup pour mes enfants, et la sécurité des personnes et des biens car je constate que, même dans nos provinces, s’installe un climat d’insécurité qui me préoccupe. Voilà les deux questions dont il devra faire ses priorités lorsqu’il sera élu.

Crédit Photo : Assemblée nationale

Propos recueillis par J.P.E pour SUD TOULOUSAIN

A Propos Jean-pierre ECHAVIDRE

Rédacteur du Sud Toulousain. Marcheur pour plus de démocratie, de transparence et de concertation dans les collectivités. Conseiller Municipal de MONTESQUIEU-VOLVESTRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *