l’équipe de Muret au cœur Démissionne - Sud toulousain

Muret : Démissions sur fond de « démocratie en panne »

Elus d’opposition au Conseil Municipal depuis mars 2014, nous faisons à nouveau en cette fin d’année le constat amer que la démocratie est en panne à Muret.

En effet, alors que d’importants projets sont en préparation, nous sommes une nouvelle fois écartés de toutes les réflexions municipales. Pire, nous sommes de façon permanente méprisés et insultés par un maire dictateur et autoritaire au pouvoir solitaire entouré d’une majorité silencieuse qui critique en coulisses mais approuve en votant toutes les décisions pour préserver ses acquis.

Les commissions municipales qui devraient être un lieu d’échanges ne se réunissent pour ainsi dire jamais et nous en sommes des figurants muselés et moqués en proie aux sarcasmes permanents.

Nous avions souhaité être candidats à la Mairie de Muret pour assurer la gestion de la commune. Au lendemain de l’élection nous souhaitions humblement pouvoir contribuer aux orientations municipales. Mais dans le contexte actuel, face à un Maire à l’égo surdimensionné, une opposition constructive n’est pas possible et nous ne voulons plus cautionner ce simulacre de démocratie.

Pour toutes ces raisons, nous avons adressé notre démission collective au Maire de Muret ce matin. Elle a immédiatement pris effet.

Alain Sottil, Florence Caussade, Jean-Luc Gau, Nathalie Giner

Source : Muret au coeur

A Propos Pierre ISRAEL

Rédacteur en chef du Sud Toulousain. Marcheur mais pas suiveur, indépendant mais pas indépendantiste . Chef d’entreprise et Maire dans la campagne du Volvestre (31)

1 commentaire

  1. Va-t-on se diriger vers un scenario identique à celui de Saint Lys ? Ce n’est pas impossible car des conseillers de la majorité n’approuvent pas tous les projets. N’est ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *