Politique : La rentrée des 3 sénateurs d’opposition

Les 3 sénateurs d'opposition de la Haute-Garonne - Sud Toulousain

Les trois Sénateurs d’opposition de la Haute-Garonne Alain CHATILLON, Brigitte MICOULEAU et Pierre MEDEVIELLE font le point sur la situation de la France à l’occasion de la rentrée politique.

Notre pays, la France est à la dérive ! A l’heure ou la situation exigerait la fermeté, le Gouvernement affiche un manque d’autorité dans tous les domaines, qui conduit à une crise sans précédent !

La montée du chômage

Les chiffres du chômage sont catastrophiques ! Depuis 2012, le chômage a progressé de 20% en France, soit 600 000 chômeurs de plus, alors qu’il recule sur la même période de 10% dans tous les pays de l’Union Européenne. Depuis l’adoption du Projet de Loi de Finance 2016, ce sont près de 15 Milliards d’Euros de dépenses nouvelles annoncées par l’exécutif !

La dépense publique

Les dépenses publiques augmentent elles aussi ; la part de la dette par rapport au PIB atteindra 97,1% à la fin de l’année 2015 (les chiffres ne sont pas encore publiés) contre 85,5% en 2011, alors qu’elle diminue dans la Zone Euro (92,9 % en 2016 contre 94,5% en 2014)

Le commerce extérieur

Le déficit du commerce extérieur se creuse (45,7 Milliards d’Euros en 2015 et ceci malgré la très forte baisse du prix du pétrole, le taux de l’Euro par rapport au Dollar très favorable et le taux de l’argent autour de 1,5 % l’an (le taux le plus bas que l’on a connu depuis des décennies).

La situation va encore s’aggraver avec la crise agricole qui persiste car la conjoncture est loin d’être bonne pour le « pétrole vert » de la France. L’excédent se réduit tant pour les produits agricoles que pour ceux des industries agroalimentaires, du fait d’une hausse des importations, supérieures à nos exportations.

90 Milliards de hausse d’impôts depuis 2012 !

¨Par ailleurs, alors que les impôts étouffent les Français et que les entreprises croulent sous les charges, le Président décide de créer une nouvelle taxe (la 41ème  depuis 2012), qui va se traduire par une hausse de la taxe foncière sur les propriétés bâties et la cotisation foncière des entreprises.

Il faut réformer la société en profondeur

Il devient urgent de libérer les énergies, d’encourager l’initiative et l’investissement, de réduire le millefeuille des contraintes administratives qui pèse autant sur les entreprises que sur les artisans, les professions libérales.. Il y a urgence à redonner du pouvoir d’achat aux Français car alors que les taux (très bas) du crédit pourraient les encourager, la morosité ambiante et l’absence de lisibilité sur l’avenir les tétanisent.

En moins de dix ans, des pays comme le Canada, la Suède ou notre voisin l’Allemagne ont réussi à réformer leur société en profondeur en utilisant les bons remèdes ! Pourquoi pas la France?

Les communes, quant à elles, sont asphyxiées et peinent à ajuster leur budget du fait de fortes restrictions des dotations budgétaires versées par l’Etat et des transferts, toujours plus nombreux, de compétences de l’Etat vers les collectivités locales sans moyens financiers supplémentaires.

Source : la lettre des  3 sénateurs / montesquieuvolvestre.com

Crédits photo : 3senateurs.fr

Le Sud Toulousain

1 Comment on "Politique : La rentrée des 3 sénateurs d’opposition"

  1. Quand on voit comment les médias essaient de nous présenter Macron ou Hollande en sauveurs, on se dit qu’avec 1 500 créations d’emplois dans les transports de bus on aura beaucoup de temps à atteindre les 900 000 emplois de Sarkozy dans les auto entrepreneurs. Quant aux emplois publics, c’est avec notre argent qu’ils sont financés, alors STOP !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*