Ville de Portet sur Garonne - Sud Toulousain

Portet sur Garonne : Démocratie bafouée et gestion nébuleuse?

Le groupe « Bâtissons l’avenir de Portet sur Garonne » répond à M. Mandement et à M. Suaud.

Quid de l’intercommunalité ?

Droit de réponse du groupe Bâtissons l’avenir de Portet aux articles des 19 et 26 décembres relatifs aux conseils municipaux des 29 11 et 16 12 2016 de Portet sur Garonne.

L’ensemble du groupe Bâtissons l’Avenir de Portet vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année, en 2017 nous continuerons de veiller aux intérêts des Portésiens et à porter leurs voix.
Deux conseils municipaux ont eu lieu fin 2016, il y fut question de l’intercommunalité ou par un mode de calcul défavorable et une volonté délibérée et partagée par Messieurs Mandement et Suaud d’écarter les voix de l’opposition, nous avons perdu notre siège au Muretain Agglo. Cela est fortement préjudiciable à plus d’un titre : premièrement par la remise en cause du vote démocratique des citoyens exprimé en 2014, deuxièmement avec des domaines de compétences majeurs et appelés à se renforcer, il est anormal d’écarter les voix de ceux qui ne se retrouvent pas dans la politique inflationniste du Muretain Agglo.
Nous avons pu lire récemment dans les colonnes de la Dépêche que cela était une des conséquences de la loi NOTRe regrettée par T. Suaud… Nous sommes étonnés de se revirement de position, car sur un autre sujet d’importance la fusion du SIVOM nous nous sommes vu essuyer un refus catégorique à notre demande d’y siéger. La majorité à donc la main mise sur ces deux institutions majeures de nature à impacter financièrement l’avenir de notre commune.
Nous avons légitimement demandé des éclaircissements sur le projet de construction d’une station d’épuration de 25 000 équivalents habitants qui va être piloté par le SIVOM, précisant ici que nous ne sommes en rien opposés à l’adaptation des moyens d’assainissement si cela correspond à un réel besoin.
Nous n’avons pas eu les réponses attendues sur le coût final de cet équipement déjà passé de 7.5 à 20 millions €. Ce montant comprend t’il le raccordement à notre réseau de canalisations, la démolition des deux stations existantes sur notre village ? Et quel sera son impact sur la fiscalité et le prix de l’eau pour les Portésiens ? Pas plus de réponses sur l’implantation d’une ou plusieurs stations de relevages et la position des réseaux de raccordements, sur les projets immobiliers de nature à justifier une station de cette envergure, sur une étude comparative des coûts de mise à niveau et d’annihilation des nuisances olfactives des stations existantes.
Nous sommes donc face à un projet nébuleux pour lequel nous ne pouvons nous contenter du mutisme du maire.

Autre point abordé, la sécurité de notre village et entre autres le problème de dispersions de clous sur la chaussée dans le quartier du Récébédou qui dure depuis 3 ans, la recrudescence des cambriolages et les courses illégales qui ont lieues sur notre commune les week-ends…Le maire renvoie la responsabilité de la sécurisation de notre village à l’état !

Dans le même registre, nous regrettons la démolition d’habitats sociaux rue des écoles, notre commune étant en déficit de logements avec pour seul projet la vente bradée après l’abandon de bien des projets de l’immeuble situé au 47 rue des Crouzettes à 450 000 € alors qu’estimé 620 000 € en l’état par les domaines !

Les réponses du maire ne sont pas rassurantes sur la gestion de notre commune : responsable de rien il renvoie les manquements sur la sécurité à l’état, l’absence de travaux d’aménagements de la route d’Espagne au conseil départemental et rejetant même la faute sur le maire du Toulouse… Sur des domaines de la compétence régionale comme la maison commune emploi formation, il renvoie vers le conseil régional alors qu’il est lui-même conseillé régional ! Quelle est l’utilité du cumul des mandats de T. Suaud pour les Portésiens ?

Source  : Bâtissons l’Avenir de Portet

Crédits Photo :

A Propos Pierre ISRAEL

Rédacteur en chef du Sud Toulousain. Marcheur mais pas suiveur, indépendant mais pas indépendantiste . Chef d’entreprise et Maire dans la campagne du Volvestre (31)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *