Rencontre avec l’association Hers-Ariège Environement

7h30, vide grenier de Cintegabelle, un long stand recouvert de centaines de livres attend les visiteurs. Un stand parmi tant d’autres, pas de signe, pas d’affiche, pas de slogan, mais déjà des militants et sympathisants très motivés. Un simple autocollant sur un camion trahi cette présence. Rencontre avec Olivier Hébert, président de l’association

DSC_0003Le Sud Toulousain : as t-il été facile de vous inscrire sur le vide grenier ?

Olivier Hébert : nous avons essuyé un refus au motif que les associations n’avaient pas le droit d’être présente sur la manifestation au regard du règlement intérieur. Il n’est fait mention nulle part de cette interdiction donc nous avons dû ruser pour nous inscrire car nous trouvons injuste de ne pas être accepté sur cette manifestation sans raison valable.

Le sud Toulousain : quelles étaient leurs craintes face à cette inscription?

Olivier Hébert : « s’il nous acceptait, il devrait accepter toutes les associations, y compris politique » et on nous a orienté vers le forum des associations de la ville. Nous ne sommes pas invités au forum des associations, car nous sous opposons à un projet de la Mairie donc il est curieux de nous y envoyer

le sud Toulousain : vous avez combien de militants / sympathisants ?

Olivier Hébert : Nous avons environ 150 adhérents dans l’association. l’évolution est trés positive. Nous sommes maintenant regroupés avec d’autres associations au sein de la Fédération de l’Environement Durable et nous avons des relations très étroites avec des groupes de Calmont, de Varilhes, de l’Aude. La liste est longue…

Le sud Toulousain : quelles sont vos revendications face au projet éolien de Cintegabelle ?

Olivier Hébert : nous voulons une réel concertation avec les habitants. Qu’il soit consulté sur ce projet et attirer l’attention sur les nuisances. Le projet éolien de Calmont déjà en fonction depuis peu et provoque un mécontentement grandissant : des maisons invendables malgré des décotes de 40 %, un bruit permanent et une structure dont les finances sont loin d’être aussi florissante que l’on croit.

Le sud Toulousain : vous allez faire des opérations sur le vide grenier?

Olivier Hébert : nous allons donner un document à chaque acheteur et distribuer des tracts concernant le projet. Nous allons également monter une maquette, à l’échelle, montrant la pollution visuelle de ce projet. Mais aussi, nous sommes ici pour vendre nos livres pour pouvoir financer notre projet d’action. Nos affiches sont régulièrement vandalisées, cela à un coût pour l’association.

Vous pouvez rencontrer l’association jusqu’à ce soir 18h sur le vide grenier de Cintegabelle. A moins que la mairie en décide autrement ….

Le Sud toulousain

Be the first to comment on "Rencontre avec l’association Hers-Ariège Environement"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*