Saint-Lys : le folklore se poursuit… et un maire esseulé.

SIMULACRE DE CONSEIL MUNICIPAL 17 mai 21h.

Ce soir en direct au conseil Municipal de St Lys, le Journal du Gers assiste à la suite du feuilleton de la municipalité de St Lys et de ses élus, enfin ce qu’il en reste: sur les  29 , sièges seuls présents le maire et ses11 conseillers municipaux restants sur 22.

Dès l’ouverture, Mme Catherine Renoux demande la parole, elle rappelle que sur 29 conseillers majoritaires 14 ont démissionné. Elle trouve inacceptable que lors du dernier conseil éclair de 6 mn, les correspondants d’un journal ont été  agressés lors de leur départ. Leurs appareils  et leurs téléphones vidés de leur contenu « Que faites vous du respect en réalité? »  Elle ajoute:  » Vous n’avez plus la légitimité, nous nous retirons du Conseil Municipal »

7 conseillers de l’équipe du Maire donnent ce soir leur démission et les 7 conseillers de l’opposition se retirent de la séance du conseil municipal.

COMMENT CE CONSEIL PEUT-IL ENCORE FONCTIONNER ?

Dans les 7 démissions annoncées ce soir,  plusieurs adjoints :

– le 1er 

– l »adjoint culture sports

– des affaires scolaires

– du patrimoine 

Le Maire, 11 conseillers présents, 2 procurations, 1 absent depuis plusieurs mois. Le Conseil se déroule pendant une heure, les nombreux spectateurs paraîssent désabusés. …. la situation semble difficile pour la suite. Nous suivrons l’affaire…

Source : Le journal du Gers

Déclaration du conseil municipal du 17 mai 2016 du groupe l’Alernative pour Saint-Lys (lue par C. Renaux)

Il semble qu’à ce jour la liste des 28 candidats que vous meniez lors des élections municipales de 2014 est amputée de 14 de ses membres (la moitié de vos colistiers M. Tène), Pour mémoire, je rappelle ici que le total de votre liste n’avait atteint la majorité qu’avec à peine 35 voix d’écart sur la seconde liste. Dans ces conditions après le désaveu que vous subissez, marqué par le départ de tous ces colistiers, nous considérons que le conseil municipal ne peut se tenir comme si rien ne s’était passé.

Ce qui est advenu à la suite du conseil municipal du 10 mai dernier est inacceptable. De quel droit avez vous pu laisser un de vos adjoints demander à la police municipale de saisir le matériel photographique d’une personne du public ? Avec raison il a refusé, n’ayant pas constaté d’infraction. Des photos prises lors d’une séance publique ont été supprimées par des conseillers municipaux de ce qu’il reste de votre majorité. Un portable a été pris avec violence des mains de son propriétaire ; c’est, je le répète, inacceptable et contraire à l’article 11.1 du règlement intérieur du conseil municipal !

Vous nous parlez régulièrement de « respect » et de « démocratie » mais qu’en faites-vous dans la réalité ?

De plus, un tract municipal politisé a été distribué, en votre nom et qualité, dans la commune sans donner de droit d’expression aux autres élus du conseil municipal ; cet usage est contraire au principe démocratique (Art. L2121-27-1 du CGCT) repris encore au chapitre 8 du règlement intérieur du CM de St Lys.

Aujourd’hui, ce conseil municipal n’est plus représentatif de ce qu’ont souhaité les Saint-Lysiennes et Saint-Lysiens. Avec ces agissements, que vous approuvez, et le départ successif de la moitié de vos colistiers, M. Tène, vous n’avez plus la légitimité suffisante pour rester maire. Pour ne pas cautionner ces méthodes et ce type de fonctionnement, nous, élus issus de la liste de « l’Alternative pour St Lys », décidons de nous retirer de ce conseil.

Dans un souci d’une meilleure représentation des Saint-Lysiennes et Saint-Lysiens, nous envisageons de provoquer de nouvelles élections municipales.

Source : Le canard de l’Ayguebelle

Crédits Photo : Jean-Luc Davezac

Le Sud Toulousain

A Propos Pierre ISRAEL

Rédacteur en chef du Sud Toulousain. Marcheur mais pas suiveur, indépendant mais pas indépendantiste . Chef d’entreprise et Maire dans la campagne du Volvestre (31)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *