Data center prés de paris - Sud Toulousain

Votre avis : comment défendre notre souveraineté numérique ?

comment défendre notre souveraineté numérique ? (2 choix possibles)

Voir résultats

Loading ... Loading ...

C’est un péril assez sournois car il n’est pas visible mais il devient un sujet majeur et peut être un enjeu des prochaines présidentielles. Les algorithmes prédictifs, les traqueurs de publicité sont devenus des compagnons de navigation que nous ne voyons pas mais qui arrive à déformer la réalité du net pour la faire correspondre à nos désirs.

Maintenant, il n’existe plus une recherche sur un moteur de recherche mais une recherche optimisée qui fournira la réponse la plus financièrement rentable à l’internaute. Au-delà de l’approche purement commerciale et stratégique de la publicité qui, quelque part, joue son rôle de prescripteur. Il y a l’enjeu des données collectées et utilisées pour nourrir le Big Data.

La majeure partie des grandes firmes du net sont Américaine : Google, Apple, Facebook et Amazon les fameuses GAFA pour ne citer qu’elles, détiennent, au-delà de l’activité commerciale de produit tangible, une source d’information gigantesque qu’ils peuvent triturer, pressuriser pour en extraire le code qui déformera suffisamment le miroir d’internet pour nous faire consommer plus. Quel contrôle avons-nous sur ces données ? Ne sont-elles pas notre croissance de demain alors que nous n’en avons plus la maîtrise ?

C’est une question majeure des prochaines décennies avec l’avènement de l’intelligence artificielle qui va bientôt envahir chaque partie du net. Certaines voix, comme la sénatrice Catherine Morin-Desailly ou le candidat malheureux à la primaire de la gauche Arnaud Montebourg, souhaitent que les fameuses données soient conservées dans le pays de collecte et que la France et l’Europe travaillent à l’émergence de contre-pouvoir numérique pour éviter la GAFA-Dependance. Pouvons-nous encore nous fâcher avec l’Amérique ? Quel sera l’état du net français si les GAFA coupent subitement leurs logiciels en France ? Probablement, une panne gigantesque s’en suivrait. Il suffit de voir le comportement des réseaux quand Google seul est victime d’une légère avarie…

Des solutions sont présentes mais elle reste d’une taille très faible par rapport au géant du net comme le moteur de recherche français Qwant, garantie sans collecte de données. 1 an de recherche du Qwant équivaut à une journée sur Google…

Nous vous proposons de débattre de ce sujet et de répondre à notre sondage concernant la souveraineté numérique française.

Crédits Photo : JACQUES DEMARTHON / AFP

Le Sud Toulousain / PI

A Propos Pierre ISRAEL

Rédacteur en chef du Sud Toulousain. Marcheur mais pas suiveur, indépendant mais pas indépendantiste . Chef d’entreprise et Maire dans la campagne du Volvestre (31)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *