Votre avis : trop de communes en France ?

Etes-vous favorable à la fusion des communes ?

  • Oui, avec un minimum de 500 habitants (52%, 53 Votes)
  • Non, ce n'est pas un problème (15%, 15 Votes)
  • Non, Cela rendra l'accès aux services publics plus difficile (15%, 15 Votes)
  • Oui, avec un minimum de 300 habitants (10%, 10 Votes)
  • Oui, avec un minimum de 100 habitants (7%, 7 Votes)
  • Ne se prononce pas (1%, 1 Votes)

Total Votants: 101

Loading ... Loading ...

Pour la première fois, la France est passée sous le seuil des 36,000 communes en 2016 en raison des incitations à la fusion et la création de communes nouvelles. Celles qui réalisaient ce mariage avant fin 2015 avaient le droit à une dotation globale de fonctionnement constante et ne participaient pas à l’effort de redressement des comptes publics

Ce chiffre cache malgré tout un mal franco-français . Notre pays représente à lui seul 40% des communes d’Europe dont 19753 font moins de 500 habitants, ce qui représente moins de 7% de la population pour presque 54% des communes

population2015

Les régions montagneuses et à faible densité conduit souvent à des communes vastes, faiblement peuplée, mais le regroupement dans ce cas sont quasiment impossibles ou à une échelle assez réduite.

Pour réaliser des économies, certaines études et certains politiques souhaitent mettre en place un regroupement des communes, mais sur quel seuil et/ou sur quelle méthode? Une règle nationale avec un minimum d’habitants requis? Une regle selon la densité de population?

Un sujet sensible pour beaucoup d’habitants qui ne voient qu’une perte d’identité de leur territoire et un éloignement de la décision de proximité. Dans certains cas, les mariages de raison se font sans grands bruits, mais parfois les électeurs / habitants sanctionnent ce genre d’initiative.

Certaines communes du Sud Toulousain se lancent déjà dans cette procédure, nous avions évoqué le cas de Carbonne et Marquefave qui entre en discussion pour réaliser cette opération. Mais d’autres communes ne devraient-elle pas s’engager dans cette voie ?

Un débat que nous vous proposons de partager avec notre sondage et les commentaires en bas de page ou sur notre page Facebook du sud Toulousain.

Source : INSEE

A Propos Pierre ISRAEL

Rédacteur en chef du Sud Toulousain. Marcheur mais pas suiveur, indépendant mais pas indépendantiste . Chef d’entreprise et Maire dans la campagne du Volvestre (31)

1 commentaire

  1. Il y a surtout des communes qui n’ont pas leur raison d’être. La mienne 800 habitants, aucun commerce, jouxte une commune de 18oo h qui dispose de tous les services. Nous avons pourtant un conseil municipal de 15 personnes. Pour quoi faire ? Dans ce cas, une fusion me parait s’imposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *